Depuis 1987, Didier WÜRTZ se consacre à la marqueterie contemporaine. Il obtient en 1990-92 une bourse d’étude de 2 ans du CNAP (Centre National des Arts Plastiques) du Ministère de la Culture. Artiste professionnel, il est inscrit à la Maison des Artistes et inscrit au répertoire des Entreprises (n°Siret). Il a exposé en France, en Italie, en Suisse, en Allemagne, au Canada (Montréal).
 
Il pratique la marqueterie, la peinture, le pastel, les encres, les émaux sur cuivre, et depuis 2005, réalise des performances de peinture en improvisation pendant des concerts de jazz, ou avec le public, qu’il invite à participer à l’élaboration de toiles de grand format (1,90 m X 3,50 m).
 
La marqueterie traditionnelle découpe dans du placage de bois des pièces qu’elle reconstitue comme un puzzle. La marqueterie contemporaine les superpose et par ponçage révèle des transparences au travers du bois et des fondus de couleurs, notion inconnue jusque là.
 
Il emploie aussi bien des placages de bois naturel que des placages teints. Ces derniers sont plongés pendant plusieurs jours dans des bains de teintures, ainsi, quand ils sont collés, puis poncés, la couleur reste présente et la couleur peut se fondre avec les placages de dessous.
 
L’apport de Didier Würtz  à cette technique est d’y inclure des papiers (froissés, cartes routières, papiers peints), des teintes, des pigments, des poudre de métaux, réalisant ainsi la synthèse de la peinture et de la marqueterie de bois. Il réalise des tableaux, du mobilier, et dernièrement, pratiquant la lutherie, il décore des guitares électriques, et depuis 2015, en collaboration avec le luthier Jean Cavalié, des tableaux de marqueterie contemporaine sur des guitares classiques et des guitares folk.